CCAS

LE CCAS
Le CCAS est un établissement public communal qui intervient dans les domaines de l’aide sociale légale et facultative, ainsi que dans les actions et activités sociales. Sa compétence s’exerce sur le territoire de la commune à laquelle il appartient. Il est d’ailleurs rattaché à la collectivité territoriale, mais garde tout de même une certaine autonomie de gestion.
L’organisation du CCAS :
A la tête du CCAS on trouve le maire de la commune, qui le préside de plein droit. Il lui incombe de désigner des professionnels qualifiés parmi lesquels doivent figurer un représentant des associations familiales, un représentant des associations de personnes handicapées, un représentant des associations de retraités et de personnes âgées, et un représentant des associations œuvrant dans le domaine de la lutte contre l’exclusion. Ce sont ces représentants, associés au conseil municipal, qui auront la charge d’élire les personnes locales qui constitueront le conseil d’administration du CCAS.

Composition du Conseil d’Administration du CCAS :
Pour la mairie :
Carole FAYOLLE, maire
Jean-Guy GENESTE, Véronique TRIBOULET et Christian MOREAU, Adjoints

Pour les professionnels qualifiés :
Représentant des associations familiales : Annie CHAGNAT
Représentant des associations de personnes handicapées : Aline DESSERT
Représentant des associations de retraités et de personnes âgées : Robert MICHALET
Représentant des associations œuvrant dans le domaine de la lutte contre l’exclusion : Daniel URBAIN

La mission du CCAS

Le CCAS est une institution locale d’action sociale et met, à ce titre, en place une série d’actions générales de prévention et de développement social dans la commune où il siège, tout en collaborant avec des institutions publiques et privées.

Pour cela, il développe des activités et missions (dans le cadre légal et facultatif), visant à assister et soutenir les populations concernées telles que les personnes handicapées, les familles en difficulté ou les personnes âgées.
Dans le cadre de missions sociales légales, le CCAS s’investit dans des demandes d’aide sociale (comme l’aide médicale), et les transmet aux autorités ayant en charge de prendre ces décisions.
Dans le cadre de l’aide sociale facultative, le CCAS peut s’occuper, si nécessite se fait jour dans la commune, de services tels que les secours d’urgence, les colis alimentaires ou encore les chèques d’accompagnement personnalisé. En bref, l’essentiel de la politique sociale de la commune.

Enfin, le CCAS supporte financièrement et techniquement certaines actions sociales dont l’intérêt va directement aux habitants de la commune.

A Magnet, le CCAS gère quelques demandes d’aide sociale et s’investit particulièrement et principalement dans le repas de Ainés qui s’est déroulé cette année le 25 novembre. A ce titre, 50 personnes ont assisté au déjeuner organisé à la Salle des Fêtes et dégusté un excellent repas cuisiné par le traiteur DUMONT.
Les aînés qui n’ont pas pu participer à cette journée ont reçu un colis de Noël, distribué par les membres du CCAS.

Le Centre Communal d’Action Sociale de Magnet est, depuis cette année, chargé également de constituer le registre des personnes vulnérables de la commune afin de pouvoir informer et contacter celles-ci lors du déclenchement du plan d’alerte et d’urgence départemental en cas de risques exceptionnels (canicule, inondations, etc.) par la Préfecture.
En effet, Il incombe maintenant, à chaque mairie de disposer d’un registre nominatif où seront recensées, si elles en font la demande, les personnes âgées ou handicapées vivant à domicile. Les informations à recueillir
dans le registre nominatif sont : la date d’inscription au registre, les informations civiles du demandant (nom, prénom, date de naissance, adresse, téléphone, coordonnées de la personne à contacter en cas d’urgence) et la qualité de la personne au titre de laquelle elle est inscrite.

Les personnes concernées par ce plan sont :
– les personnes de plus de 65 ans et plus résidant à leur domicile
– les personnes de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail et résidant à leur domicile
– les personnes adultes handicapées résidant à leur domicile

Ces personnes pourront ainsi bénéficier d’une intervention ciblée auprès d’elles, en cas de déclenchement du « plan d’alerte canicule » par exemple, par le Mme la Préfète.

La demande d’inscription se fait par attestation sur l’honneur. Elle est réalisée soit par la personne concernée (ou son représentant légal) soit par un tiers. En revanche une déclaration faite par un tiers doit obligatoirement se faire par écrit. La radiation du registre peut se faire à tout moment sur simple demande.

Vous trouverez dans ce bulletin le document permettant aux personnes fragilisées de s’inscrire sur ce registre.
Néanmoins, pour signaler une personne fragile et susceptible de souffrir de la canicule, n’hésitez pas à nous contacter en mairie.